Programmation neurolinguistique (PNL) – Episode 2

PNL Episode 2 – Philosophie et piliers

Aujourd’hui je vais te parler des origines de la PNL et des piliers qui composent cette méthode de développement personnel, ainsi que de la philosophie qui entoure la pratique.

 

C’est quoi, la PNL?

La PNL est une méthode axée sur la communication et le changement.

Pour progresser et évoluer dans ta vie, tu as constamment besoin de t’adapter à de nouvelles situations ou à de nouvelles personnes et d’utiliser des processus de communication.

Seulement voilà, la communication est un art difficile et nous oublions trop souvent que, lorsque nous communiquons avec une autre personne, il y a toujours deux points de vue qui s’affrontent : le nôtre, et celui de la personne en face de nous.

Ce qui mène une tentative de communication à l’échec, c’est l’incapacité de sortir de notre propre point de vue, pour aller à la rencontre du point de vue d’en face.

La PNL est l’une des méthodes les plus poussées et les plus efficaces actuellement disponible pour faire de toi d’une part un communicant hors pair et d’autre part, atteindre tes objectifs.

La PNL, pour qui?

Présenté comme ça, tu vas peut être avoir l’impression que la PNL s’adresse plutôt à quelqu’un qui voudrait vendre quelque chose, accroître sa notoriété ou faire des discours inspirants dignes des plus grands orateurs.

Si la PNL permet en effet d’atteindre ces objectifs, elle permet également de travailler sur un type de communication bien particulier : la communication que tu entretiens avec toi-même.

Et oui ! Parce que savoir parler aux autres et communiquer efficacement est certes utile pour t’aider à obtenir ce que tu veux, mais comprendre comment tu communiques avec toi-même est fondamental pour atteindre tes objectifs, qu’ils soient d’ordre professionnel comme obtenir une promotion ou vendre ton produit, ou d’ordre personnel pour gérer ton stress, ta confiance en toi, ton temps, ta motivation ou encore trouver ta voie.

Tu le sais peut-être déjà si tu as visité le blog Zone de Boost, mais mon objectif principal est précis : aider les femmes ayant subi des maltraitances et des traumatismes dans l’enfance, à reprendre le contrôle de leur vie, pour construire leur coin de Bonheur sur-mesure.

Et si c’est ton cas, tu as probablement déjà remarqué que certaines de tes réactions sont incompréhensibles, à la fois pour toi mais aussi pour les personnes de ton entourage. Tu as peut-être des crises d’angoisse, des flash-back, des sauts d’humeur, qui sont autant de mécanismes qui peuvent être vraiment très handicapants au quotidien, et qui t’empêchent d’avancer sereinement, voir même de voir l’avenir dans d’autres teintes qu’en noir et blanc.

La PNL consiste à apprendre à communiquer plus efficacement, avec les autres, et avec soi-même, et l’application de sa philosophie combiné à la mise en place d’exercices pratiques te permettront de te débarrasser une fois pour toute de tous tes méchants monstres, sans avoir à te replonger sans cesse dans le passé ou revivre les épisodes traumatiques qui te hantent. Et c’est précisément ce point qui est formidable avec la PNL, car la transformation se fait rapidement, sans douleur et elle est pérenne.

3 axes pour une méthode

Nous allons à présent nous attarder sur les trois termes utilisés pour nommer la méthode à savoir Programmation, Neuro et Linguistique.

Lorsque tu prends une décision, que tu apprends quelque chose de nouveau ou que tu réagis d’une certaine façon à un événement, tu fais appel à des processus internes et des stratégies que tu as mises en place au fil du temps, consciemment et inconsciemment. Ces processus définissent à la fois la manière dont tu vas t’y prendre pour aborder et réagir à une situation, et le résultat que tu vas obtenir.

Si aujourd’hui l’un de tes processus ne te permet pas d’atteindre le résultat que tu souhaites obtenir, la PNL va t’apprendre à reprogrammer le processus, à définir un nouveau code, qui te permettra d’arriver précisément là où tu veux aller, d’où le P de PNL qui signifie « Programmation ».

Vient ensuite la partie « Neuro ».

Les processus de réaction et de pensée que tu as mis en place sont eux-mêmes constitués de tes expériences passées.

Lorsque tu affrontes une situation, tu enregistres les détails sensoriels vécus lors de cette situation, détails sensoriels qui viendront programmer tes processus.

Lorsqu’on parle de détails sensoriels, on parle de tout ce que tu as ressenti à l’aide de tes 5 sens. Ce que tu as vu, entendu, touché, goûté et l’odeur présente lors d’une situation, sont autant d’informations qui servent à programmer ton processus de pensée, et qui engendrent à partir de là des réactions physiologiques, des émotions et des comportements.

La PNL te permet d’appliquer les détails sensoriels et tout ce qui en découle d’une situation plaisante, à une situation qui pourrait te poser problème. En appliquant de nouveaux détails sensoriels à une situation, tu engendreras ainsi une nouvelle physiologie, de nouvelles émotions et de nouveaux comportements.

Et enfin le troisième terme employé qui est « linguistique », fait lui référence à l’impact des mots employés lors d’une tentative de communication. Sans rentrer dans les détails pour le moment, il s’agit de choisir avec soins les mots que tu utilises dans une conversation afin de susciter l’intérêt de la personne avec qui tu essayes de communiquer. Il s’agit de découvrir le processus de fonctionnement et les détails sensoriels qui impacteront au mieux la personne en face de toi, afin de l’amener précisément là où tu veux qu’elle aille. Chaque personne est différente dans le sens où nous avons tous plus ou moins d’affinité avec chacun de nos 5 sens, il est nécessaire d’adapter ton discours en permanence, en fonction des processus de ton interlocuteur.

La PNL est-elle une méthode de manipulation?

Cette manière d’envisager la communication peut soulever une question d’intégrité et d’éthique. Afin de bien faire la part des choses, je vais m’attarder quelques secondes là-dessus. La PNL n’a évidemment pas été conçue pour fabriquer des manipulateurs mal intentionnés en série.

Il s’agit avant tout d’un outil thérapeutique développé depuis les années 70 et amélioré au fil du temps, outil que tu peux choisir d’utiliser de différentes façons, exactement comme tu le ferais avec un couteau de cuisine.  Avec un couteau tu peux préparer un bon repas et le partager avec des personnes qui te sont chères, ou tuer quelqu’un.

Le couteau n’en reste pas moins un outil, tu choisis la façon de l’utiliser, il en va de même avec la PNL.

(Et je remercie au passage Margaux Klein pour cette image oh combien parlante.)

Les 4 piliers

La PNL repose sur 4 piliers fondamentaux qui sont le rapport, la représentation sensorielle, la pensée en termes de résultats et la flexibilité comportementale.

Le rapport fait référence à la relation que tu souhaites créer avec ton interlocuteur et avec toi-même. Il s’agit par exemple d’apprendre à dire « non » sans provoquer un raz-de-marée existentiel dans ta vie et dans celle des autres, et en conservant de bonnes relations avec chacune des parties.

La représentation sensorielle concerne l’utilisation de tes 5 sens, ainsi que la compréhension de la manière dont tes interlocuteurs utilisent ses mêmes sens pour construire leur propres processus de réaction.

La pensée en termes de résultats t’invite à te concentrer en priorité sur ce que tu veux obtenir en termes positifs, plutôt que de perdre du temps et de l’efficacité avec une approche négative basée sur des difficultés à surmonter.

La flexibilité comportementale t’invite quant à elle à t’exercer au changement de stratégie. Il n’y a rien de plus absurde que de réitérer encore et encore les mêmes processus en espérant qu’un jour peut-être on obtiendra un résultat différent. 1+1=2. Point, si tu veux obtenir 3 en résultat, il faut changer l’équation. Si tu enfournes un gâteau au chocolat dans le four, tu n’obtiendras pas une tarte aux fraises. Il en va de même pour tout. Si la recette que tu appliques à ta vie, à ta façon de communiquer ne te donne pas le résultat escompté, change la recette. La PNL t’apprend à t’amuser avec différents points de vue et à devenir un modèle de souplesse.

Choisir un modèle

En comprenant comment fonctionnent les gens, la PNL te permet d’obtenir les mêmes résultats qu’eux. Car les processus ont cela de magique : peu importe qui tu es, si tu appliques exactement le même processus de pensée, avec les mêmes représentations sensorielles que quelqu’un d’autre, tu obtiendras les mêmes résultats qu’elle.

Ainsi, grâce à la PNL, tu as le pouvoir de devenir absolument qui tu veux, en trouvant un ou plusieurs modèles à imiter. Il n’est pas nécessaire de t’attacher à une seule personne. Tu peux très bien admirer la forme physique de quelqu’un, mais préférer la réussite d’une autre ou encore la sérénité et la motivation d’une tiers personne. La PNL t’apprend, grâce à une méthodologie précise, à sélectionner et à appliquer à toi-même des processus précis pour atteindre des objectifs précis, simplement en observant qui a déjà réussi, et en imitant son mode de fonctionnement.

La PNL part du principe que rien n’est gravé dans le marbre, et que l’on peut toujours trouver une autre solution face à un problème, si tant est que nous soyons prêts à changer de point de vue.

Fais preuve de curiosité, sors de la spirale de pensé négative qui régi peut-être ta vie aujourd’hui, pour t’ouvrir à de nouvelles possibilités. Acceptes de ne pas avoir toutes les réponses, apprends à te fixer des objectifs clairs et à les atteindre.

C’est ça la PNL. Mais surtout, ne te mets pas une pression démesurée ! Vois ton objectif de changement comme un jeu. Émerveille-toi en constatant les changements dans ta vie au fur et à mesure que tu avances.

Merci d’avoir écouté cet épisode, au plaisir de te retrouver très prochainement et n’oublie pas : « Il faut travailler sérieusement, sans jamais se prendre au sérieux. »

A bientôt !

Faites circuler!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*